Les aventures de Joseph-Patricia, l’escargot petit-gris qui voulait manger des cerises

escargot petit-gris grimpe au cerisier
escargot petit-gris grimpe au cerisier

Je me réveille de bonne humeur ce matin. Le soleil brille et je sens qu’une bonne journée s’annonce. Il faut dire que j’ai passé une nuit d’enfer avec Félicia/Bob. Nous nous sommes rencontrés par hasard au moment où je quittais un joli jardin garni de belles laitues très appétissantes. Elle/il avait un look formidable avec sa coquille spiralée dans le sens trigonométrique alors qu’habituellement une coquille classique tourne dans le sens des aiguilles d’une montre.

L’escargot petit-gris

Mon nom est Joseph/Patricia, je suis un escargot de type petit-gris. J’habite dans ma coquille en Normandie, une région que j’apprécie particulièrement. Bien que le réchauffement climatique tend à faire diminuer la pluie, ce qui m’embête beaucoup. Mon territoire de promenade se situe autour de Torigny-les-villes dans la Manche. Je ne suis pas un grand explorateur, donc il me reste encore des zones de la commune à découvrir. Je garde mes habitudes, cependant, si je veux faire des rencontres comme avec Félicia/Bob, il faut savoir bouger de temps en temps.

Une sexualité hors normes

J’entends d’ici les questions que vous vous posez mes chers lecteurs, pourquoi diable ai-je un prénom composé ? En plus, un masculin suivit aussitôt d’un féminin ? Mon flirt d’hier, elle/lui, a aussi un double prénom, mais d’abord le féminin, et ensuite le masculin, pourquoi ? La raison, bien qu’évidente, peut en laisser quelques-uns perplexes. Je suis, comme l’ensemble de mes congénères, hermaphrodite ! Mon prénom masculin en premier signifie simplement que je préfère conduire une voiture qu’un fer à repasser. Mais je suis apte aux deux tâches.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Venez découvrir mon défi 2017

Des préliminaires comme on aimerait en voir plus souvent

Sans vous faire de dessin, mais un peu quand même, voilà comment se déroule une partie de jambes en l’air à la mode escargot ! Pour commencer cette expression ne s’adapte pas beaucoup à notre physique, sans jambes il nous faut trouver d’autres solutions, heureusement nous avons des antennes et je vous assure que se titiller les antennes procure des sensations qui valent tous les préliminaires du monde. Ainsi comptez environ deux heures pour cette partie. Hier, comme notre envie mutuelle, dépassait les normes, nous avons tenu quatre heures sur ce mode, un exploit !

Je voudrais devenir un escargot petit-gris !

La suite va vous sembler originale et peut-être un fantasme pour certains d’entre-vous. Mon côté Joseph pénètre son côté Félicia tandis que Bob s’occupe de Patricia , et tout ça d’un seul mouvement. Intéressant non ? L’hermaphrodisme a plein d’avantages, n’importe quel partenaire fait l’affaire, il y a toujours moyen de trouver une solution. Là encore, notre allure reste identique à notre mode de déplacement, nous avons échangé nos fluides pendant 10 heures d’affilée, qui dit mieux ? Durée totale de notre coït quatorze heures, j’en connais plus d’un où c’est plutôt quatorze secondes !

Une bonne cerise pour se remettre de cette nuit de folie

Vous comprenez, maintenant, pourquoi la journée commence bien. Comme je me trouve au pied d’un cerisier, je profite de l’aubaine, je vais l’escalader pour me gaver de belle cerises biens juteuses. Je démarre mon ascension quand je croise un gros cafard de mes amis, qui justement redescend de l’arbre. Après les salutations d’usage, je lui expose mon plan cerises. Il rigole doucement : “Nous sommes en juin et les fleurs viennent à peine de se faner. Tu ne trouveras pas une seule cerise à te mettre sous la dent !” Sa naïveté m’amuse, le temps que j’arrive à grimper jusqu’aux premières branches, les fruits auront largement le temps de mûrir !

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Pourquoi le ciel est-il bleu ?

Ami lecteur, as-tu appris des choses intéressantes sur l’escargot petit-gris ? Je t’encourage à me laisser un commentaire si tu as des suggestions à me communiquer.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 Commentaire on "Les aventures de Joseph-Patricia, l’escargot petit-gris qui voulait manger des cerises"

  1. Hahahaaa je comprends maintenant pourquoi il y a autant d’escargots petit gris !!

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*