Chronos et Kairos , les dieux du temps

Chronos et Kairos
Chronos et Kairos dans un amphithéâtre

Chronos et Kairos sont des dieux grecs associés au temps. Pour commencer cette histoire qui va peut-être vous paraître proche de la science-fiction, je vous rappelle qu’en 2019, ce n’est pas si vieux, nous pouvions serrer la main des gens pour les saluer. Mieux, nous embrassions aussi nos proches et même des femmes connues ou rencontrées depuis peu. Nos rapports sociaux ont évolué à une vitesse ahurissante et ce, presque partout dans le monde, à cause d’un pangolin ! Quel spécialiste aurait pu le prédire ? Donc, je vais simplement faire l’impasse sur la Covid 19 et toutes ses conséquences sur les relations humaines.

Etudes et amphithéâtre

L’amphithéâtre se rempli en quelques instants. Malgré les trois cents places, je vois certains étudiants qui sont contraints de s’assoir dans les escaliers. De mémoire d’enseignant, personne n’avait vu autant de monde à cette époque-ci de l’année dans ce genre d’endroit. Habituellement, au mois d’avril, la première série d’examens, qui suit les vacances de Noël, a éclairci les rangs. Il y a ceux qui ont subitement changé de vocation dès qu’ils s’aperçoivent que pour réussir des études, il faut travailler. D’autres qui perdent les financements des parents quand ceux-ci découvrent les activités réelles menées par leur rejeton durant la semaine sur le campus.

La foule des étudiants

Qu’est-ce qui peut expliquer cet engouement ? Y aurait-il une distribution « d’herbes de Provence » à la fin du cours ? Non, tout le monde le sait, il ne circule aucune substance illicite dans ce genre d’endroit. Comment les étudiants pourraient-il se concentrer si des fumées venaient leur embrumer le cerveau. Je pense à une loterie où chaque place de l’amphi a un numéro. A la fin du cours, un tirage au sort attribue à l’heureux gagnant, un +2 à l’ensemble de ses notes. Peu probable, puisque, comme je le précisais, certains n’ont pas pu trouver de place sur un siège. Pour finir, ce genre de deal serait connu de tous et moi-même qui reste assidu sans faillir, je n’en ai jamais entendu parler.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Mais que m'arrive-t-il ?

Le marchand d’histoires

Je vous donne à penser que tous les cours attirent autant de monde. Pour être honnête, ce n’est pas la réalité. Seuls les cours de Monsieur Lafontaine affichent complet. Il enseigne la philosophie avec une méthode un peu décalée des préceptes de l’école normale. Tout le monde ici le surnomme « le marchand d’histoires ». Il prend appui sur son patronyme connu, pour raconter les commandements du programme. Par exemple, je vous conseille l’éléphant et le poteau. Vous découvrirez ce qu’entraîne des croyances limitantes. Il y a aussi Monsieur Grenouille et la chatte, qui nous montre qu’un bienfait n’est jamais perdu. Le petit oiseau avec les amis qui ne sont toujours là où on le croit. Comme vous le constatez, son bestiaire n’a rien à envier à son illustre homonyme.

Chronos et Kairos

L’intervention qui a le plus marqué son auditoire concerne Chronos et Kairos. Ces deux-là, bien qu’ils soient associés au temps, leur rôle respectif diffère beaucoup. Chronos représente le temps qui passe, inéluctable. Par exemple vous regardez un épisode de votre feuilleton préféré, au bout de 52 minutes, il se termine alors que le héros se trouve dans une mauvaise posture. On se trouve obligé d’attendre une semaine pour la suite, sauf si vous êtes abonné à Netflix ! Les plus optimistes représentent Chronos ainsi qu’un vieillard avec de grandes ailes noires, un suaire de la même couleur et pour compléter sa panoplie, une faux ! Cela vous rappelle quelqu’un ? On le subit, il finit toujours par vous rattraper.

Le moment opportun

Kairos est un peu moins connu, pourtant beaucoup plus sympathique. Plus jeune, il a un look particulier, notamment sa coiffure. Il est chauve avec une touffe de cheveux sur l’avant, même les footballeurs professionnels, pourtant toujours au top en matière capillaire, n’y ont pas pensé. C’est le dieu du moment opportun. Quand faut y aller, faut y aller ! vous avez un projet, une envie, un besoin ou un impératif, pour que votre destin s’accomplisse, il y a ce moment ou jamais qui va faire toute la différence. Kairos se pointe et si on veut saisir sa chance, il suffit de l’attraper par sa touffe de cheveux et l’objet de son désir s’accompli. Si vous le laissez passer sans l’attraper, il ne reviendra peut-être jamais !

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Le pommier qui vivait dans un pré Normand

une jeune femme avenante

Justement, depuis que j’ai assisté à ce cours, j’attends Kairos avec impatience. Une jeune femme, d’allure tout à fait avenante, partage cette matière avec moi. Je ne l’ai jamais rencontrée avec un autre de mes professeurs, c’est donc la seule matière que nous avons en commun. Je comptais sur le temps pour désengorger l’amphithéâtre et pouvoir me faire remarquer d’elle, mais je reste perdu au milieu de la foule et je n’ose pas l’aborder. A plusieurs reprises je suis passé près d’elle sans même tenter la regarder. Je pense que c’est Kairos lui-même qui me faisait signe mais je n’ai jamais attrapé sa touffe. L’année scolaire touche à sa fin et je ne sais pas si Kairos va se repointer pour m’aider.

il ne faut jamais désespérer

C’est cuit ! pour ce dernier cours de l’année scolaire, je suis toujours aussi lamentable, pire qu’un Flamand ! C’est bien connu, le Flamand ose ! Je rentre chez moi, dans mon petit appartement situé à 300 mètres du campus. Je ne sais même pas où elle habite, je ne ferai pas un bon détective. Pendant que je rumine toutes les actions que j’aurai dû entreprendre pour l’aborder, on sonne à ma porte. J’ouvre. Devant moi, se tient l’élue de mes pensées. J’en reste baba. Elle me parle de sondage, mais je ne comprends rien de ce qu’elle me dit. Kairos m’envoie un grand coup de pied au cul. Je m’agrippe à sa mèche et je ne suis pas près de la lâcher ! J’invite donc la belle à entrer et je lui propose une orangeade.

Vous en connaissez maintenant un peu plus sur Chronos et Kairos. je vous encourage à m’écrire un commentaire si vous avez , vous aussi, attrapé Kairos par sa touffe !

Spread the love
 
 
  

2 Commentaires on "Chronos et Kairos , les dieux du temps"

  1. Amusant ! Cela me rappelle mes années de fac. Continue le marchand d’histoire à nous faire rêver.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*