Comment avoir une bonne réception ?

drone et réception
Afin de mieux détecter un problème de réception : le drone

Un problème de réception

Je suis débordé de boulot. C’est plutôt une bonne chose, quand je pense à certains artisans qui tirent la langue. Il ne faut négliger aucun client, mais à un moment donné, je ne peux pas être partout. Cela fait maintenant dix minutes que j’ai ce gars au téléphone, il veut absolument que je vienne sur Granville. Ce n’est pas vraiment ma zone d’intervention mais ce n’est pas si loin. Je suis dans l’univers de la télévision. Je ne passe pas sur le « petit  écran », mais j’aide les personnes à regarder ce qui s’y déroule. J’installe tous types d’antennes sur le toit des maisons ou des immeubles.

J’ai le cœur trop sensible

Il insiste et commence à me sortir des arguments qu’il est difficile pour moi d’ignorer. « Ma femme est handicapée, regarder la télé est son seul loisir. Vous n’allez pas la priver ! » Ce n’est pas du jeu de dire des choses comme ça. Je consens donc à me déplacer pour voir son problème de réception. Mais avant il faut que je reporte deux autres rendez-vous qui étaient pourtant importants. Ils devront attendre mais mon cœur a parlé.

J’arrive sur les lieux

J’arrive à l’adresse indiquée, une très jolie demeure. C’est une maison toute en hauteur située dans la vieille ville. S’il faut monter là-haut, je vais m’amuser. Je sonne et une dame charmante m’ouvre la porte. Je me présente, elle me conduit jusqu’à son mari. « Chéri, c’est le monsieur pour l’antenne, je te laisse, je dois aller faire quelques courses. » Je suis un peu surpris, pour une personne handicapée qui n’a que la télé comme loisir, je la trouve plutôt en forme et alerte.

Les conditions ne sont pas celles annoncées

« Ah, vous voilà ! Je n’ai pas beaucoup de temps, je dois partir. Le problème c’est que l’image n’est pas terrible depuis quelques temps, la réception. Pourriez-vous voir ça et me faire un devis ? » Je réalise que je me suis fait berner une nouvelle fois. Déjà le coup de la femme handicapée, j’aurai du me méfier. Quasiment toutes les semaines on utilise cet argument pour me faire intervenir plus vite. Dans le doute je me précipite. Neuf fois sur dix ce sont de bobards pour me faire cavaler. Mais on ne sait jamais. Mais là, je viens pour un dépannage urgent, je décale des rendez-vous et j’apprends que dois faire un devis pour une image pas terrible !

Un point commun avec des mouettes

Je garde mon calme. Maintenant que je suis là, je vais faire mon boulot. Il n’y a pas d’accès au toit par une trappe du grenier. Je vais devoir déballer toutes mes échelles, c’est la galère dans ces rues étroites. Je décide donc d’utiliser mon drone pour visualiser la situation. Ce n’est pas vraiment légal de le faire dans ces conditions, mais je considère que je survole uniquement la maison du client. C’est tellement plus rapide et efficace. Mon diagnostique de la panne est très visible sur l’image que me renvoie mon engin. Des mouettes farceuses, qui apprécient certainement comme moi ce client pas tout à fait réglo, ont arraché le répartiteur extérieur. Il pend lamentablement au bout de son fil.

Le client n’est pas toujours le roi

J’explique la situation au maître des lieux. Il comprend et me demande le prix d’une telle intervention. C’est normal et je lui fais immédiatement le décompte. Changer le boitier, vérifier les câbles et remplacer le bout détruit. Vérifier le pointage, la réception et bien entendu le déplacement avec la main-d’œuvre pour monter là-haut. Cent trente-huit euros tout compris, je sais que je ne suis pas assez cher, ça me perdra, mais ce sont mes bases tarifaires. Ce sympathique personnage commence par me trouver exorbitant. Il me dit qu’il doit réfléchir et peut-être demander un autre devis. En fait il n’a pas besoin de facture et je vais bénéficier de quatre-vingt euros en liquide si je fais le job dans la foulée.

J’apprécie beaucoup les gens sympathiques

Quelle générosité ! Je reste tout à fait calme. Depuis deux ans, je suis des cours de sophrologie, c’est vraiment efficace. Aujourd’hui cependant mon enseignement est mis à rude épreuve. Je suis épaté par le talent de cette personne pour se rendre antipathique si rapidement. Il excelle dans tous les domaines, menteur, tricheur, suffisant, un véritable champion du monde. Je lui demande des nouvelles de sa femme handicapée. « Oh c’était une blague, vous m’avez cru ? » En plus il se fout de moi. Pour éviter tout dérapage, je le salue et reprend mes outils pour partir. Il n’avait pas prévu mon repli et  tente une dernière négociation. « Allez, cent euros et on n’en parle plus.» Pas la moindre réaction de ma part, je continue de remballer comme si je n’avais rien entendu.

Une intervention sans histoire

Il semble étonné par mon attitude. « C’est bon, vous avez gagné. Cent trente euros, c’est d’accord. » Je le regarde et lui remémore le chiffre exact « cent trente-huit euros. » « Vous êtes sûr ? Vous êtes vraiment dur en affaires. » Je décide de faire l’intervention. Il y aura une vue fantastique du sommet du toit. Et puis il faut surtout que je pense à cette pauvre femme handicapée qui n’a rien d’autre à faire que de se caler devant la télé.

Ami lecteur, que pense-tu de ce sympathique client qui a des problèmes de réception ? Merci de me mettre un commentaire pour m’encourager à continuer de te distraire.

Tu peux également liker et partager, ça me fait toujours plaisir.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter on "Comment avoir une bonne réception ?"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites