Comment démarrer sa journée bien habillé ?

bien habillé

J’arrive à l’étape fatidique. Tout ce qui pouvait retarder cet événement a été fait. Maintenant je dois y passer. Nous sommes un matin ordinaire, comme tant d’autres matins. Je sais que vers 8h15, je vais prendre mon auto pour me diriger vers mon travail bien habillé. Auparavant, j’aurais accompli toutes ces petites tâches quotidiennes qui préparent cet instant. Elles commencent au moment où le réveil sonne pour s’achever dès que l’on met un pied dans la voiture. Entre ces deux actions, tout se fait machinalement, sans y penser, enfin presque…

Les rituels matinaux

Le moment redouté arrive au seuil de ma pensée à l’instant où, lavé et séché après la bonne douche froide du matin, je franchis la porte de la salle d’eau pour entrer dans la chambre. Là, mes affaires sont disposées sur le lit, préparées avec amour par mon épouse préférée. Elle choisit souvent ce moment pour s’isoler afin de satisfaire ses besoins naturels sans pression. Je reste donc seul face à cette difficulté qui m’empoisonne l’existence. Elle ne le fait pas par vice, mais je pense qu’elle ne saisi pas la détresse qui m’habite face à cette action obligatoire du matin.

Boutons et cols de chemises

Selon les vêtements qu’elle m’a préparé, parfois, il n’y a aucun tracas, mais cela devient de plus en plus rare. La mode décide et je trouve que certains fabricants ne se rendent pas compte de ce qu’ils font. Vous l’aviez compris, je parle des chemises et plus particulièrement des boutons du col des chemises. Mettre les boutons du col des chemises est devenu une galère sans nom. Autrefois, c’était simple, les couturiers se contentaient de faire une boutonnière classique, et hop, il suffisait de pousser le bouton à travers cette boutonnière et le tour était joué. Aujourd’hui, il en va tout autrement. Que ne faut-il pas faire pour être bien habillé.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Une salle de classe bien éclairée

Des études d’horlogerie

La chemise de ce matin est particulièrement gratinée. Non seulement il y a des boutons pour le col, mais ils se trouvent planqués dans une boutonnière qui se cache derrière l’extrémité du col en surépaisseur ce qui se trouve être la configuration la plus compliquée qui puisse exister dans le monde en ce moment. Je décide, bravement, de relever le défi. J’enfile donc cette chemise, objet de ma détresse. Pour me donner toutes les chances de réussir, je chausse mes lunettes.

Un homme bien habillé

Je dois finir bien habillé

Rapidement, mon appréhension se confirme, jamais je n’y arriverai de cette manière. Je retire donc la chemise afin de tenter une autre approche. Posée sur les genoux, Je vais avoir une meilleure vision du chantier. Mon champ d’action sera ainsi beaucoup plus large, mes mouvements plus libres, et mes chances de réussite plus grandes. J’y crois ! après cinq minutes d’efforts, l’incroyable se produit, j’ai enfin mis le premier bouton du col. Encouragé par cet exploit, je me jette sur le deuxième pour tenter le doublé dans la foulée.

Qui va gagner ?

Le bougre, il résiste tout ce qu’il peut, il se met en travers, il me glisse des mains, il ripe contre une couture, il se tord dans tous les sens pour gagner la partie. Ma première performance m’a encouragé et je persévère. Il n’est pas question qu’un simple bouton, fusse-t-il d’un col de chemise, triomphe ce matin. Mon honneur d’homme se joue maintenant. Je le prends par surprise et, d’un geste précis, je le glisse dans son emplacement. Je jubile mais reste modeste. Pour admirer mon travail et cette prouesse, j’enfile la chemise, et là, surprise !

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Mais ou et donc or ni car de ma grammaire

Patience et persévérance

Rien est droit, il y a comme un défaut. Je scrute attentivement le champ de bataille et je découvre avec horreur qu’à la place de mettre le bouton du col dans son logement, j’ai inversé avec le bouton du milieu. Forcement, tout se retrouve de travers du côté droit. J’envisage un instant de faire comme si je n’avais rien vu. Jamais je ne pourrai passer l’inspection méticuleuse de mon épouse.  Il me faut recommencer et l’heure du départ qui se rapproche ! Je ne baisse pas les bras et retire la chemise pour tenter à nouveau le défi du second bouton. J’ai la foi !

Un gars bien habillé

Un miracle se produit, j’obtiens le résultat escompté en seulement quelques secondes. Je remets aussitôt la chemise pour vérifier si je n’ai pas commis une autre erreur. Que nenni, le résultat est impeccable. En me regardant dans le miroir, je me dis qu’aucune des personnes que je rencontrerai aujourd’hui, n’imaginera les tortures que j’ai subies pour obtenir ce look superbe. À ce moment, mon épouse revient de son séminaire. Elle me regarde et m’affirme sans rire : « Tu as mis les petits boutons ! Tu n’aurais pas dû avec cette chemise c’est beaucoup mieux sans. » Et d’un geste précis, elle ôte les deux boutons. « Regarde, tu es bien mieux comme ça ! Tu es bien habillé ! »

Je sais que vous avez déjà vécu cette expérience malheureuse. Pour finir bien habillé, on est prêt a affronter beaucoup de chose, mais là … Je vous encourage à m’écrire un commentaire.

Spread the love
 
 
  

Soyez le premier à commenter on "Comment démarrer sa journée bien habillé ?"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*