Nous avons tous besoin d’une purification

En route vers le Vatican pour la purification
En route vers le Vatican pour la purification

La purification du grand air.

Nos vacances dans les Abruzzes sont merveilleuses. Nos amis Bébert et Sysi nous accueillent à bras ouverts. Les conditions de vie sont certes un peu austères, pas d’eau, pas d’électricité, mais nous découvrons des paysages magnifiques. Pour Sysi, la communion avec la nature vaut tous les conforts. Elle est très croyante et admire les réalisations divines. Pendant notre séjour, le pape François décide de célébrer une grande messe. Notre Hôtesse en est toute excitée et nous demande de l’emmener jusqu’à Rome. Nous ne pouvons lui refuser bien que la religion ne soit pas une priorité pour nous. Je dirai même que nos convictions s’éloignent de ces bondieuseries.

La traversée des Abruzzes.

C’est ainsi que par un matin ensoleillé, nous nous levons à l’aube pour pouvoir assister à cette cérémonie. Le GPS nous indique trois heures et dix minutes de route jusqu’au Vatican. Les paysages sont beaux, mais pas les routes. Toute la première partie du voyage, nous sommes brinquebalés. Une partie de gymkhana est même nécessaire par moments pour éviter des nids de poule. Mais nous avançons vers notre objectif et l’ambiance à bord est bonne. Sysi dans un accès d’euphorie, entame même quelques cantiques qui nous amusent. Nous joignons bientôt nos voix à la sienne. Les paroles sont approximatives et la justesse du ton en pâti, mais dieu nous pardonne j’en suis sûr.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Zeus avec sa batterie n'est pas très gentil avec nous

Vatican et basilique Saint Pierre.

Nous arrivons dans les faubourgs de Rome et il est temps. Le souverain pontife doit s’exprimer dans 45 minutes. Le temps de trouver une place pour se garer, ça risque d’être un peu juste et le GPS ne nous accorde plus qu’une demi-heure. Nous apercevons enfin la basilique St Pierre. C’est à ce moment qu’un surexcité me coupe la route. « Quel gros connard ! » M’écriai-je. Aussitôt, sans aucun préavis voilà Sysi qui hurle un « Purification ! » Elle me surprend mais je dois rester attentif à la route. Ce qui est curieux, bien que je suive scrupuleusement l’itinéraire affiché sous mes yeux, j’ai l’impression que le Vatican s’éloigne.

Décidément les GPS…

Je pense qu’il y a certainement une flopée de sens uniques et donc la ligne droite n’est pas la plus courte. Nous arrivons à destination mais oh surprise c’est devant le Palace Vatican que cet imbécile de gadget nous a amené. « Nom de dieu, quelle saloperie d’engin. » constatai-je « Purification ! » tonne Sysi. Bien que nous commencions à nous y habituer ça nous fait drôle.  Il nous reste seulement 10 minutes pour arriver. « C’est mort, jamais on ne pourra atteindre l’église à temps nom de dieu de nom de dieu » « Purification ! » Je dois l’avouer, je l’ai un peu cherché, ses cris de grenouille de bénitier m’amusent.

Dieu est avec nous

« Il faut avoir la foi, Jésus nous permettra de parvenir à notre but » clame Sysi avec conviction. Je n’y crois pas un instant. Elle de son côté, joint les mains avec ferveur et commence à réciter des prières. D’une manière assez incroyable, les autos dégagent le passage comme par magie et nous voilà soudain à ras la basilique et, autre fait merveilleux, une place de parking est là pour nous attendre. « Voyez Jésus est bon, il nous aime et il a permis que nous soyons là » Nous nous glissons jusqu’au lieu des réjouissances sans encombre.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Mais ou et donc or ni car de ma grammaire

La purification de la religion.

Les portes de la chapelle où se déroule la cérémonie se referment juste dernière nous : un miracle ! Sysi est transportée de joie et le fait voir en entonnant les cantiques de sa voix haut perchée. Elle fait le buzz autour de nous, nous nous éloignons un peu discrètement. La messe se termine et c’est avec une amie aux anges que nous rejoignons notre véhicule. Là, je constate que le bon dieu a ses têtes et qu’il ne gâte pas toutes ses ouailles de la même façon. Un PV orne mon pare-brise. « Quelle bande d’enfoirés avec leurs papillons de merde » Et, ce qui devait arriver arriva, j’entendis haut et fort un « Purification !»

Ami lecteur et auditeur, comme tu le constates, il faut avoir la foi et ne pas hésiter à invoquer une purification. Merci pour tes partages et commentaires qui me soutiennent dans mon écriture

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter on "Nous avons tous besoin d’une purification"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites