Si nous allions au Puy du fou ?

Si on va au Puy du fou autant être bien logé
Si on va au Puy du fou autant être bien logé

Objectif : le Puy du fou

La route pour le Puy du fou est assez longue. Pour commencer c’est de l’autoroute, il n’y a pas à réfléchir beaucoup. Nous avons décidé de passer un week-end dans ce parc à thèmes mondialement connu. Nous sommes vingt-six en tout. Chacun roule de son côté pour éviter de faire un convoi, d’autant plus que les lieux de départ sont différents. Pour ne rien louper des attractions, c’est dès le vendredi soir que nous nous rejoindrons dans un gîte prestigieux à quelques kilomètres de l’enceinte. Notre Objectif, La Flocellière, nous devons loger dans la dépendance du château du même nom. Un grand gîte qui peut contenir jusqu’à 100 places. Nous aurons de l’espace.

Le GPS nous emmène là où il veut.

En attendant nous roulons plein sud depuis notre Normandie. Le GPS nous a prédit 3 Heures 14 de route, nous avançons depuis plus de 2 Heures, tout gaze. Nous passons par Nantes et à partir de là la route devrait être moins belle. Nous gardons un contact ponctuel avec d’autres membres de l’expédition histoire de passer un peu le temps. La distance décroit rapidement et il est temps d’affiner notre parcours. Dès le départ le nom de la rue était inconnu du navigateur, mais dans un petit patelin, un château ne doit pas être compliqué à trouver.

Château, mon beau château, où es-tu ?

Ça fait maintenant une bonne demi-heure que nous sillonnons cette maudite bourgade dans tous les sens. Aucune trace d’une demeure de caractère ou d’un grand gîte quelconque. Je rappelle mon frère qui lui est déjà sur place alors qu’il est parti après nous. Ses conseils semblent assez précis sauf que je ne reconnais rien. J’annule toutes les données du GPS et je recommence à taper l’adresse de notre destination. Comme c’est curieux, cette fois-ci il trouve l’adresse complète en une seule fois, merveilleux. Je ne comprends pas bien les nouvelles instructions. Il m’indique 109 kilomètres de route jusqu’à destination. Quelle est cette histoire ? Je décide d’en avoir le cœur net. Je sors mon smart phone et quelques mouvements de pouce plus tard, je découvre l’horrible vérité.

Tous les chemins mènent au Puy du fou.

Il y a deux villes qui portent le même nom La Flocellière et La Flocellière Chalans. Ces deux communes sont à peu près à égale distance de notre point de départ et une direction similaire, du moins jusqu’à Nantes. A partir de ce point les routes divergent et effectivement, il y a 100 kilomètres entre les deux. Il commence à faire nuit, nous sommes fatigués. Le reste de la famille informée de notre infortune, loin de compatir, nous charrie. Ils ont déjà mangé et sont en cours de distribution des couchages. Ils nous rassurent, il reste de la place. Nous reprenons notre chemin de croix vers notre but véritable. A notre arrivée, les quolibets fusent cependant ils nous plaignent quand même. Le reste du week-end fut formidable, le puy du fou mérite sa réputation et nous en savons un peu plus sur la géographie de notre beau pays.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments on "Si nous allions au Puy du fou ?"

  1. Félicitations de faire de ce moment de solitude une histoire à raconter. Pour ma part, j éviterai d en parler…

    • J’en parle à l’aise, c’est que cette mésaventure est arrivée à un collègue. Il n’est était pas fier mais mon interprétation de son aventure lui a bien plu. On n’a pas tous les jours l’occasion d’avoir quelqu’un qui vous raconte.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites