Le chantier d’à côté

Le chantier d'à côté

Le chantier démarre

Les travaux vont bon train, je surveille la construction depuis maintenant cinq mois. En ce moment, ce sont six ouvriers qui couvrent, posent des menuiseries et enduisent cette maison. Au vu de l’avancement, le chantier devrait se terminer d’ici trois mois. Le style est assez plaisant, même si je n’ai pas eu les plans en main, avec le gros œuvre terminé, on se rend bien compte du résultat final. Je pense que l’objectif fixé est de pouvoir emménager pour juin ou juillet, juste avant les vacances.

Un nouveau voisin va s’installer

Tout à commencé en septembre dernier, un panneau de chantier apparaît soudain sur le terrain qui jouxte ma maison. Intrigué, je me suis approché pour récupérer les informations. La zone est constructible et de temps à autre, une maison surgit de terre et de nouveaux voisins emménagent. Comme c’est le cas ici, je ne vois guère les propriétaires sur le chantier, ils habitent souvent loin. Nous sommes dans une zone de villégiature et tout est laissé au professionnalisme des entreprises.

Les travaux avancent

Les beaux jours arrivent. De nouveaux artisans ont remplacé couvreurs et menuisiers. Les peintres, électriciens et plombiers interviennent à tour de rôle. Ce qui me surprend un peu, aucune des entreprises présentes sur le chantier ne travaille généralement par ici si bien que je ne connais personne. Comme je suis d’un naturel plutôt affable, je lie contact avec ces hommes de l’art et notamment les peintres. Ils m’apprennent que tout est quasiment terminé et qu’il mettent les bouchées doubles, la réception de chantier doit avoir lieu demain avec les propriétaires. Il est temps pour moi d’intervenir.

Propriété privée, défense d’entrer

Au mois de juin, les journées sont longues, cela va m’aider. Avec quelques difficultés, je sors de mon garage la barrière que j’ai préparée aux mesures exactes des poteaux marquants l’entrée de la nouvelle construction. J’installe le tout et je prends bien soin de verrouiller. La clôture, posée depuis une semaine fait parfaitement mon affaire, personne ne peut plus accéder. Il ne me reste qu’a compléter le tableau avec un magnifique écriteau que j’ai peint moi-même avec : Propriété privée, défense d’entrer.

Confrontation

Quatre autos stationnent devant la maison neuve. Quelques éclats de voix arrivent jusqu’à moi. Il est temps d’intervenir et de donner quelques explications. Je repère le constructeur et je reconnais quelques artisans. Les ex-futurs-propriétaires doivent être les gens énervés qui s’agitent.
  • – Bonjour madame, messieurs, puis-je vous être utile ?
  • – Que se passe-t-il ? Que fait cette barrière avec ce panneau sur notre maison ?
  • – De quelle maison voulez-vous parler ? Si c’est de cette construction, je suis désolé de vous apprendre que ce n’est pas la vôtre.
  • – Qu’est-ce que vous racontez ? Nous venons exprès de Paris pour profiter de notre nouveau bien et vous nous en interdisez l’accès, je suis sûr que c’est vous qui avez clos.
  • – Vous avez raison, j’ai mis une barrière sur ma propriété. Ce terrain est le mien, j’ai été surpris quand j’ai vu le panneau de chantier dessus, mais j’ai laissé faire pour voir jusqu’où vous alliez aller. Je vous remercie donc de m’avoir gracieusement construit cette maison mais je la considère comme un dédommagement. Rassurez-vous, Je ne porterai pas plainte contre vous pour avoir encombré ma parcelle. Je pense que la vôtre est celle d’à côté qui effectivement était en vente l’an dernier. Je vous salue.

Un chantier qui fini bien pour moi

Quelques cris de surprise ont suivi ma déclaration mais je sais que je suis dans mon bon droit. Comment ont-ils réglé cette affaire ne m’intéresse pas. De mon côté, cette maison gratuite me convient parfaitement, je trouvais justement qu’il y avait trop d’entretien avec un terrain si grand. Mon seul mécontentement, ils n’ont pas voulu me donner les clés et j’ai du forcer la serrure. Quelle bande de mauvais joueurs !

Je t’encourage maintenant à me laisser un commentaire. Si tu as aimé cette histoire vraie de chantier, tu es libre de l’écrire, si tu ne l’as pas aimé, tu peux également me dire pourquoi.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter on "Le chantier d’à côté"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites