Barbara risque de m’attendre

Barbara va m'attendre
Barbara va m'attendre

Un rendez-vous avec Barbara.

La circulation est dense. J’ai prévu un peu court pour revenir du travail et me rendre à mon rendez-vous chez Barbara. C’est ma coiffeuse depuis des années. Elle a su fidéliser sa clientèle grâce bien entendu, à son savoir-faire irréprochable, mais également avec son nombril qui apparaissait à la belle saison. Aujourd’hui, devenue mère de famille, il a disparu, cependant la fidélité reste. Comme je n’aime ni arriver en retard, ni faire des excès sur la route, le timing va être serré. Je sais qu’elle ne m’en voudrait pas mais le respect impose de tenir son engagement, surtout que je risque d’être un de ses derniers clients de la journée.

La circulation est dense.

J’arrive sur un rond-point. La route que j’emprunte est plus circulante que l’autre, mais, manque de pot, une vieille mégane verte s’engage pratiquement en même temps que moi. J’appuie un tout petit peu sur le champignon et je lui passe sous le nez. Ma manœuvre n’est pas très régulière mais les distances de sécurité sont globalement respectées. Je continue donc mon chemin sans plus y penser. Vu l’engin, de toute manière, je vais le distancer facilement.

Pas d’affolement, tout va bien.

Elle me colle littéralement aux fesses. Depuis ce fameux carrefour, le chauffeur du véhicule ne laisse aucune voiture s’intercaler entre nous. Et même, durant le passage à trois voies où je peux doubler quelques escargots, la guimbarde verte continue de faire les mêmes manœuvres que moi. Une pointe d’inquiétude m’assaille. J’espère que je ne vais pas tomber sur un détraqué qui va tenter je ne sais quoi ! J’observe dans mon rétroviseur, ils sont trois. Vu le monde sur la route, je ne vois pas ce que je risque.

Le dépassement est encore limite mais il me permet de mettre un premier véhicule entre nous, ce n’est pas plus mal. Un deuxième suit dans la foulée, je me rassure. Je me concentre sur celui de devant pour continuer ma progression lorsque je me rends compte avec horreur qu’il réussit par je ne sais quel miracle à combler son retard et reprend sa position juste derrière mon pare-chocs. C’est clair maintenant, je suis ciblé.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Zeus avec sa batterie n'est pas très gentil avec nous

C’est Duel de Spielberg !

Il ne sert à rien de s’affoler, je me répète ce mantra en boucle. L’effet est exactement le contraire, plus le temps passe, plus je deviens obnubilé par cette Renault au bord de la ruine. Je prends donc un peu plus de risques afin de la semer. Le code de la route s’en trouve un peu malmené. C’est une affaire de priorité mais je reste prudent et n’entame pas de manœuvre hasardeuse. J’ai beau faire, la mégane verte se retrouve encore et toujours à mes basques. Je suis carrément apeuré, malgré la foule, c’est sûr, ils veulent m’agresser. Je décide de me diriger vers la gendarmerie, ils n’oseront pas me suivre jusque-là ! Tant pis pour Barbara.

Le grand rond-point du centre commercial est en vue. Il bouchonne systématiquement. Une voie amène sur le périphérique tandis que l’autre va vers les grands magasins. Je me retrouve stoppé dans la file. L’autre est juste derrière. Il est culotté, il déboîte pour se positionner à côté de moi en plein sur les zébras. Le passager de mon côté baisse sa vitre. Je n’en crois pas mes yeux, je dois avoir la berlue.

On ne sait jamais sur qui on peut tomber !

Trois gendarmes se tiennent dans cette auto hors d’âge. Ils me font signe de les suivre et je me retrouve garé au milieu de la route sous les regards des autres automobilistes pressés de rentrer chez eux.

  • – Bonjour monsieur, pourriez-vous stopper le moteur et me présenter les papiers de votre véhicule ainsi que votre permis de conduire.

Je suis sans voix, la surprise doit se lire sur mon visage. J’obtempère et lui présente les documents demandés.

  • – Vous avez une conduite particulière, avec les collègues, nous avons tenu le compte de toutes vos infractions depuis que vous nous avez coupé la route. Entre le chevauchement de lignes continues, les excès de vitesse, refus de priorité et j’en passe, nous en avons dénombré neuf, pas mal avant d’aborder un week-end. Vous ne nous avez pas reconnu ? Il faut faire attention, il peut toujours y avoir des schtroumpfs dans une auto !
Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Ne laissons pas les vieilles dames enfermées

Je serai à l’heure pour Barbara

Et en plus il se paye ma tête, je suis bon pour le retrait de permis. C’est quand même rageant, moi qui ai la réputation de rouler comme un grand-père sous prétexte que je ne dépasse jamais la vitesse autorisée. Vu le nombre de kilomètres que je parcours tous les ans, il faut être systématique pour garder, comme moi, tous ses points. Je me fais une raison, je n’ai pas respecté les règles, il faut assumer.

  • – Je suis quand même étonné que vous n’ayez pas repéré cette voiture radar, vous seriez vraiment le seul dans le secteur. Cela fait tellement longtemps qu’on l’étrenne, que personne ne se fait plus avoir, c’est une de ses dernières sorties aujourd’hui ! Bon, vous allez me promettre d’être plus prudent à l’avenir et de ne plus couper la route aux hommes en bleu.

J’ai à peine le temps de lui répondre qu’il est déjà en train d’interrompre la circulation afin que je puisse repartir. Je reprends ma route. Pour terminer, j’arrive quasiment à l’heure et le sujet de conversation avec Barbara est tout de suite trouvé. Je pense qu’eux aussi partaient en week-end. Mais la vraie raison de leur indulgence c’est que je dois  certainement avoir une bonne tête.

Ami lecteur, tu as certainement du déjà te faire un film sur le comportement de quelqu’un qui t’as paru bizarre sur le moment ? Je serai curieux d’en savoir plus. Utilise les commentaires pour me raconter ton aventure.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter on "Barbara risque de m’attendre"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites