Au blog le week-end parisien !

Parcours qui mène au blog
pour alimenter son blog, il faut se rencontrer, le parcours emprunté n'est pas toujours tout droit.

Je vais me faire remarquer, je suis en retard.

Je regarde l’heure au passage sur le quai du métro. Il est treize heures cinquante-six. Je ne serai jamais sur place à quatorze heures pile comme je le voulais. Il reste encore cinq stations avant d’arriver et, bien que j’aie visualisé sur Maps l’hôtel avant de venir, je ne sais pas à quelle distance de la bouche de sortie il est. Je remonte au jour, aussitôt j’utilise le GPS de mon Smartphone pour localiser rapidement mon point de chute. Je le vois, je traverse les différents passages et je me dirige d’un pas décidé vers l’entrée du mercure. Pas vraiment d’indication dans le hall mais un brouhaha m’attire vers une grande salle. J’entre et là, c’est la foule. Il est quatorze heures et quatre minutes, le blog m’attends.

Une nouvelle activité pour rester au top.

Je viens directement de la Manche pour participer à cette rencontre de blogueurs. Il y a trois mois, après un pari avec un de mes fils, je me suis inscrit à une formation afin de sévir sur le web. Je développe cette activité en plus de mon travail d’agent immobilier. Le temps me manque toujours, mais cela me contraint à m’organiser pour tout faire. Je suis scrupuleusement les cours de la formation en mode « Ikéa ». C’est ainsi que je développe deux blogs sur des thématiques très différentes. Mon préféré est « marchand histoires » bien entendu, si vous lisez ce texte c’est que vous le connaissez. L’objectif aujourd’hui est de faire des contacts avec des personnes qui partagent cette activité.

C’est parti pour un après-midi de rencontres.

Le bruit est intense, il y a beaucoup de monde et chacun tente de s’exprimer. Je me lance donc et j’interpelle la première personne qui passe à ma portée. Le sujet de conversation est facile à trouver, une question arrive d’entrée ; Quel est le sujet de ton blog ? C’est Victor qui est le premier à subir cette interrogation. Il est grand, frisé et semble timide et très jeune. Il n’a pas encore démarré mais il va donner dans le développement personnel. Un sujet passionnant et l’enseigner c’est la meilleure façon de progresser soi-même. Plusieurs blogueurs sont présents sur cette thématique. Il est vrai que lorsqu’on découvre le sujet, on a immédiatement envie d’en faire profiter plein de monde autour de soi. Nous nous saluons et continuons chacun de notre côté après avoir échangé nos portables.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  Le dégât des eaux bénites partie 2

Les opportunités de rencontres pleuvent

J’avance de quelques mètres et une jeune femme est là qui ne parle avec personne. La conversation s’engage, elle est la reine de la grammaire. Encore une passionnée par son sujet, c’est vraiment agréable de l’écouter. Atout supplémentaire, pour un gars comme moi qui tente d’écrire des histoires, la grammaire trouve tout son intérêt. Échange de numéro de portable et nous repartons à la chasse. Un groupe de quatre individus stationne plus loin. Je m’impose un peu mais tous sont ravis de connaître de nouvelles personnes. Ils sont en réalité dans une file d’attente pour faire dédicacer un livre par l’auteur qui est présent. Ce dernier est également l’instigateur de cette manifestation. N’ayant pas amené le mien, je continue non sans avoir au préalable échangé nos coordonnées.

L’organisation est parfaite.

Je passe ainsi de groupes en groupes avec des sujets aussi variés que la batterie, le piano, l’électronique, la couture, les arts graphiques, les bijoux, le management, et tant d’autres. Une voix domine soudainement, notre hôte parle dans le micro pour diriger tous ces échanges. Il trie l’ensemble des invités par thème. Je me retrouve avec des sujets plutôt artistiques : musique, dessin, écriture et activités de créations. Une nouvelle occasion de découvrir de nouveaux univers. Je commence à être au point, j’ai ouvert sur mon smartphone mon bloc-notes et j’écris des noms, des URL, des téléphones et des objets de blog. Nouveau regroupement pour cette fois-ci nous faire connaître les blogueurs de notre région.

Normands, où êtes-vous ?

La manche n’est pas bien représentée. Heureusement Aurélie me sauve de la solitude. Son blog consacré à l’équitation a démarré en même temps que le mien. Elle est très sympathique et nous convenons d’ores et déjà de fonder notre petit groupe. Des échanges d’articles et des encouragements seront les bienvenus. Au moment où j’écris ces lignes, nous avons échangé notre premier article. Une fois de plus nous nous retrouvons tous dans la grande salle avec des blogueurs plus anciens qui vont partager leur expérience. Nouvelles infos, nouveaux cas, toute cette agitation, cette communion vers un enthousiasme partagé, me ravi. Maintenant c’est en fonction de l’avancée de notre projet que nous sommes répartis dans tous les espaces disponibles de l’hôtel.

Les personnes qui ont lu cette histoire ont aussi lu :  La foire aux bulots à Pirou plage

Tout à une fin, mais ce n’est que le début.

Je suis en pleine conversation avec un blogueur sur le développement durable quand soudain, mon téléphone sonne. Mon épouse a profité de l’occasion parisienne pour rencontrer une partie de sa famille. Elle a même organisé une soirée théâtre pour admirer des acteurs connus sur les planches. Je me rends compte que l’heure de fin est dépassée, l’après-midi a filé à une vitesse fulgurante. Elle me donne quelques instructions pour la suite, assorties de recommandations de ponctualité. Il me reste encore un peu de temps. Vite encore quelques derniers têtes à têtes pour étoffer mon carnet d’adresses. Nouveau coup de fil, les directives ont évolué. Le départ ne saurait être différé. J’aperçois Victor, il est ravi lui aussi de sa journée. Quelques derniers échanges et je retourne vers ma vie qui ne sera plus tout à fait la même.

Merci Olivier.

Ami lecteur, connais-tu toi aussi ce qu’est un blog ? Si tu en as un ou tu as l’envie de te lancer, laisse-moi un commentaire.

Si tu as aimé cette histoire, partage là tout de suite avec ta famille, tes amis, tes collègues.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  

2 Commentaires on "Au blog le week-end parisien !"

  1. Tout à une fin
    Tu as un accent qui traîne sur le a c’est dommage 😉

    J’aime l’idée de tenir un blog, décidément, c’est un plaisir ! Un plaisir chronophage, mais qui permet de laisser une trace solide de ce que l’on apprend, de ce que l’on partage. Un moyen de concrétiser quelque chose en somme.
    Et découvrir ceux des autres est un plaisir !

    • C’est en plus la liberté d’expression, si tu publies sur d’autres supports électroniques (facebook, tumblr, …) tu dépends de leur bon vouloir. Le blog peut te permettre touts tes fantaisies (fantasy) merci Delphine de ton intérêt.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


Vous êtes libre d'obtenir gratuitement mon livre huit histoires inédites